Désorganisation des services

Sans l’avis du Conseil et sans aucune discussion, le Maire a modifié l’organisation des services en faisant pression sur le personnel.

Anna FIDANZA, la directrice des services a été mutée au CCAS dans un premier temps, et a quitté St Seurin pour aller travailler dans le Médoc.

Carole RIBEREAU responsable des ressources humaines est partie elle aussi dans la foulée.

Juliette PETIT, la comptable travaille aujourd’hui en Dordogne.

Véronique DE OLIVEIRA quand à elle travaille à Puynormand.

En quelques semaines, plusieurs personnes quittent St Seurin et non des moindres puisqu’il s’agit en particulier de trois postes clés.

Les trois spécialistes du juridique ( Direction des services, Ressources humaines et Comptabilité ) disparaissent et ne sont pas entièrement remplacées.

Doit-on y voir de la part du Maire, la volonté d’éliminer des spécialistes gênants le rappelant systématiquement à la Loi, pour se lancer dans des opérations douteuses ?

5 réflexions sur “Désorganisation des services

  • Avatar
    9 décembre 2014 à 21 h 43 min
    Permalien

    Là ça devient grave, se séparer de trois éléments clés? On remonte au moyen-âge. Je n’ose pas qualifier ce comportement.

    Répondre
    • Avatar
      16 janvier 2015 à 23 h 09 min
      Permalien

      Qui peut empêcher cet état de fait ??? il faut des témoignages !!!
      Mais il y a un hic, les gens qui sont appelés à témoigner ( les collègues ou les témoins des faits ) sont dépendants du maître des lieux pour leurs salaires et les primes qui ne sont généreusement accordées qu’aux collabos ou à ceux qui savent se taire … comme du temps des N….
      En clair: tu témoignes !! tu en prends plein la G ….. et si personne n’interviens soit tu te casses par mutation soit tu te retrouves à faire le ménage ou à couper l’herbe des trottoirs à genoux avec une paire de ciseaux …
      Si vraiment t’as pas de chance tu tombes sur des ciseaux qui ne coupent pas …
      Voila comment cela se passe au pays des B.isez-nou.s….

      Répondre
  • Avatar
    24 février 2015 à 17 h 43 min
    Permalien

    En plus, (ou en moins …) des postes désertés, il faut rajouter (ou déduire), les postes libérés par les agents en arrêt maladie pour dépression. Ca n’interpelle personne? Ces agents ont été harcelés ou mis au placard, par décision du Grand Seigneur, qui règne sur le royaume de St Seurin. Ils sont, pour la plupart, en recherche de mutation, sachant qu’il leur est impossible de travailler, non pas pour le royaume, mais pour « sa Majesté ». Résultat : plus de personnel qualifié sur le terrain; il existe même un site où l’on frôle l’illégalité….à découvrir….Mais attention lecteurs, demain ce sera peut-être votre tour d’être « renié »…hé oui pas besoin de « fauter » pour être exclu de la « cour ». Toutes décisions du « Grand Maître » sont appliquées sans procés, sans discussion et sans justification. Peut-être un jour l’abolition de la monarchie…

    Répondre
  • Avatar
    28 février 2015 à 11 h 28 min
    Permalien

    A JOKER,
    en complément d’informations : il faut ajouter des nominations hors compétences et hors qualifications d’agents dénonciateurs remerciés par le pouvoir en place pour leur capacité à la délation envers leurs collègues (faux témoignages acceptés). Il faut également souligner le délit d’initié concernant d’autres emplois qui seront révélés en temps et en heure ….

    Répondre
  • Avatar
    10 mars 2015 à 13 h 54 min
    Permalien

    C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’air brillant avant d’avoir l’air c-n. La co—rie est la seule maladie qui résiste à tous les traitements.
    J’en ai la preuve tous les jours, ce qui est navrant c’est de voir que des centaines d’électeurs ont confié la gestion de leur commune à un individu antidémocratique et totalitariste qui a su les berner pendant toutes ces années ….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 2 =