VOUS AVEZ DIT BIZARRE

Cet article a déjà été publié sur ce site

Habitants de St Seurin sur l’Isle, en vous promenant ou en passant rue Gustave COURBET, vous verrez deux panneaux au bord du pré en face des maisons de la cité Grands Champs.

C’est la parcelle N°240, … toute une histoire.

Histoire que la Mairie semble ne pas vouloir traiter : Courrier en recommandé envoyé au Maire.

COMME C’EST BIZARRE

Réflexion personnelle sur la parcelle N°240.

Lorsqu’au mois de Mars 1956, j’aidais mon Père à procéder à l’arrachage d’une parcelle de vigne plantée en cépage NOA, et cela suite à la gelée des mois de février 1956;

Il avait fait -25°C, je ne pouvais pas imaginer, à l’époque, j’avais 10 ans, que cette parcelle de terre poserait autant de problèmes.

Le cépage NOA avait été interdit par le gouvernement.

C’était le vin qui rendait fou.

C’est ce que l’on donnait à boire à volonté aux pauvres types en 14-18, qui sortaient des tranchées pour se faire mitrailler par les allemands.

Nos monuments aux morts sont remplis de leurs noms.

Cela fait partie de l’histoire de la parcelle N°240.

Serge GAOITTO

Souvenirs d’hier !

L’article VOUS AVEZ DIT BIZARRE est apparu en premier sur ST SEURIN CITOYENS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 2 =