CONSEIL MUNICIPALDIVERS

LA MAIRIE A ETE TAGUEE…

Parole Elu

Probablement dans la nuit du dimanche 5 Avril la Mairie a été taguée en façade.

Tags Mairie 5-Avril-2015  Nous pouvons lire  » OAS ASSASINS » : que veut dire ce message aujourd’hui à St Seurin sur l’Isle ?

Eh bien pour ceux qui ne le sauraient pas encore, St Seurin sur l’Isle est une des rares villes en France qui possède une place « Général SALAN » avec une stèle à sa mémoire, sur l’initiative du Maire Marcel BERTHOME.

Ce même Maire qui depuis quelques années organise une manifestation d’anciens combattants d’Algérie au mois de Mars, pour honorer la mémoire de SALAN.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas cet épisode de la vie de la France, nous vous conseillons de lire l’excellent blog d’Henri POUILLOT, un de nos concitoyens, qui nous informe sur cette période avec une position très équilibrée et un vrai travail de fond :

Le site « Guerre d’Algérie, colonialisme… »

A partir de là, vous comprendrez que notre Maire salue la mémoire d’un général putschiste qui a tenté de renverser la République par la force : une honte !

D’où la réaction violente qui s’est exprimée par ce tag, que nous comprenons sur le fond mais que nous condamnons sur la forme ; salir les bâtiments publics ne changera rien à la position du Maire, mais coûtera cher à la collectivité en nettoyage !

Cette position antirépublicaine est indigne du représentant de l’état qu’est le Maire dans une commune et nous informe une fois de plus sur la personnalité plus qu’ambigue de Marcel BERTHOME.

Quel message veut-il faire passer à notre jeunesse : renversez la République, ne respectez pas les institutions…

Lui qui affiche fièrement un portrait du Général DE GAULLE dans son bureau et qui admire un ennemi de ce même Général ! Quelle est la logique de cette « imposture » ?

A partir de là, quand le premier représentant de l’Etat sur la commune donne le mauvais exemple, il ne faut pas s’étonner de voir l’incivilité et la délinquance exploser sur la commune de St Seurin sur l’Isle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × deux =